Cellulite : 2 definitions différentes. Le saviez-vous ?

Publié le par Dr Bernard Sillam


La Cellulite dans le language médical ou Cellulite infectieuse, n'est pas la graisse avec effet peau d'orange d'orange dont toutes les femmes se plaignent .

Voila un article du Vulgaris-Medical plutot interessant sur les formes de cellulite jusqu'alors inconnu


Définition

Variété de cellulite due à une infection aiguë ou chronique du tissu sous-cutané après pénétration, à l'intérieur de l'organisme, d'une bactérie généralement un streptocoque ou un staphylocoque doré.

La cellulite cervico faciale est une infection de la graisse du visage et du cou, rare concernant essentiellement les populations défavorisées et apparaissant le souvent après la survenue d'une infection dentaire qui n'a pas été traitée convenablement. La cellulite cervicofaciale apparaît quelquefois uniquement au voisinage de la dent responsable constituant alors la forme circonscrite. Dans d'autres cas la cellulite cervicofaciale s'étant largement plus loin que la dent en cause, il s'agit dans ce cas de la forme diffuse. Enfin, existe parfois des formes chroniques de cellulite cervicofaciale qui se caractérisent par une récidive de l'affection.

En ce qui concerne la forme circonscrite le patient présente un gonflement c'est-à-dire une tuméfaction relativement localisée en regard de laquelle on constate la présence d'une peau rouge et chaude associée à des douleurs le plus souvent lancinantes, continues et apparaissant essentiellement la nuit. Les douleurs gènent le patient pour déglutir (quand il avale) ou pour s'exprimer oralement (parler entre autres).

La forme diffuse de la cellulite cervicofaciale est plus grave que la précédente et se caractérise par l'apparition d'une atteinte de l'état général et d'un oedème associé. Quand on examine le patient et plus précisément la peau concernée par la cellulite cervicofaciale diffuse, on constate une crépitation sous-cutanée (bruit ressemblant à celui quand on marche dans la neige). Cette crépitation (sorte de bruit sec) déborde assez amplement la zone où se trouvait l'oedème de départ.

La forme chronique de la cellulite cervicofaciale, quant à elle, succède le plus souvent à une forme circonscrite qui n'a pas été traitée suffisamment. On constate la formation d'un abcès qui est susceptible de s'ouvrir et de laisser s'écouler du pus. On parle dans ce cas de fistulisation.

Les examens complémentaires et plus particulièrement la radiographie permette de retrouver la dent responsable. Le scanner apprécie l'extension du processus infectieux.

L'évolution de la cellulite cervicofaciale circonscrite, sans traitement, se fait vers l'apparition d'une ouverture au niveau de la peau avec un écoulement de plus (fistulisation).

La forme diffuse évolue quelquefois péjorativement. En effet elle est susceptible d'entraîner la mort du patient à cause de l'asphyxie. Dans ce cas les tissus augmentent de volume à l'intérieur de la gorge empêchant l'air de passer et le patient de respirer normalement.

Le traitement de la cellulite cervicofaciale, dans sa forme circonscrite, est essentiellement celui de la dent. Il utilise des antibiotiques : Amoxicilline-acide clavulanique tel que l'Augmentin. Le métronidazole (Flagyl) est également utilisé.
La forme diffuse fait appel à une hospitalisation en service spécialisé de réanimation dans lequel est mis en place une respiratoire spéciale et éventuellement débuter une intervention chirugicale de façon à permettre la décompression des tissus. Certains patients nécessitent des séances à hyperbares. Dans ce type de services on pratique une augmentation de la pression de l'oxygène permettant ainsi au patient de mieux lutter contre l'infection concernant les tissus recevant peu ou pas d'oxygène.

La prévention de la cellulite avec faciale nécessite un traitement précoce et des soins dentaires efficaces.

Publié dans Cellulite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article